Faire le vide et lâcher-prise pendant les grandes vacances (…) avec quelques séances de sophrologie c’est possible!

Aujourd’hui à l’approche des « Grandes vacances », nous sommes à mi-parcours de l’année.

Le premier semestre est à peine terminé, que nous nous projetons déjà mentalement vers le second et son lot de stress en tous genres : « La rentrée des classes », l’automne et ses jours qui raccourcissent …

Et si nous prenions un peu de recul et d’attention sur le temps qui vient de s’écouler en abandonnant pour une fois cette étrange habitude, que nous avons tous, de laisser le passé ou le futur s’inviter à notre table sans y être convié et sans se soucier de vivre l’instant présent. Si nous tournons la page du temps, les émotions diverses perdurent.

Toute cette palette d’émotions que nous avons souvent du mal à expliquer : déceptions, blessures, colères, agacements, joie ou tristesse, abattement, jalousie, douleurs ou peurs à la suite d’un décès ou d’une séparation, ou au contraire bonheur intense suite à une naissance ou une rencontre!

Notre grand livre de vie est riche de toutes ces émotions qui nous habitent et nous gouvernent. Les sentiments qui en découlent se traduisent souvent dans notre corps : maux de ventre ou de dos, envie de pleurer, sensation d’étouffer, mains moites, mais aussi joie, sourire, éclat de rire…

Il est nécessaire d’ouvrir un espace propice à la réflexion sur nos propres émotions.

La sophrologie permet cette attention aux sensations et aux perceptions ressenties.

« Elle permet d’accepter et d’accueillir les émotions que je ressens dans mon corps sans a priori ni jugement, de vivre l’instant, en étant bien présent physiquement, mentalement et émotionnellement, en tentant de lâcher prise avec mon passé, sans envisager prématurément mon avenir. »

Si ces deux espaces temporels sont toxiques lorsqu’ils s’imposent à nous inconsciemment, ils peuvent néanmoins être de merveilleuses opportunités de travail sur notre conscience si nous les abordons volontairement.

Je vous propose donc un petit exercice de sophrologie pour vous libérer des liens du passé et être pleinement présent à chaque instant magique que ce repos estival va vous proposer : vivre chaque moment avec vos proches, amis(es), enfants, parents, êtres aimés en pleine présence en étant bien conscient de ce qui a du sens pour vous (aptitudes, ressources, talents, dons).

  • Activer les capacités d’énergie et les valeurs fondamentales qui sont les vôtres,
  • Prendre conscience de vos potentiels enfouis ou inexploités,
  • Faire fructifier pendant ce temps de « repos » votre richesse intérieure.

« Faites prospérer ce qui germe en vous : ces capacités physiques et mentales (lien corps-esprit) que vous n’avez peut-être pas encore oser mettre en action » (aspirations profondes, goûts pour quelque chose : sport, musique, dessin, peinture)

  • Oser faire : diriger un projet, mémoriser une langue vivante, résoudre une problématique…
  • Oser entreprendre (écrire un livre, jouer la comédie, apprendre une danse, fédérer un groupe autour d’un projet associatif…)

Chaque être humain est un réservoir de capacités à agir (le comment faire bien ?) et de raisons d’agir (le pourquoi faire ? : stimuli essentiel)

  • Faire le vide du négatif (le chasser) pour mieux refaire le plein de positif et ressentir sa présence dans votre quotidien à chaque instant et ainsi aborder sereinement la rentrée avec un regard neuf,

 « L’homme se fait lui-même à partir de son propre projet » Sartre

Notre mieux-être dépend de la manière dont nous entreprenons de faire « le vide » et du mode que nous utilisons pour refaire « le plein » (capacité d’action)

Nous pouvons jouir d’une existence pleine et riche si nous acceptons de nous soumettre à un rituel, à une forme d’ entrainement comme un sportif qui atteint le plaisir de se dépasser et de gagner après la rigueur des exercices qu’il s’est imposé avec régularité. (mobiliser l’énergie interne de notre corps pour passer enfin à l’action.)

« S’entrainer c’est accepter d’entrer en action pour faire le plein de positif et de ce qui donne du sens à son existence »

lacher priseJe vous propose un exercice simple et terriblement efficace à mettre en place durant vos vacances au bord de l’eau, sur une plage, sous un arbre, seul ou au milieu de la foule, loin des préjugés, des jugements ou des a priori.

 

En posture assise :

« Je me place dans la posture assise, je prends bien le temps de m’installer le plus confortablement possible dans tous mes points d’appuis. Je relâche déjà toutes les tensions inutiles et je prends bien conscience de mes points d’appuis : mes pieds sur le sol pour favoriser l’ancrage, mes cuisses et mes fesses bien posées au sol (ou sur l’assise de ma chaise) et mon dos confortablement adossé, je pose mes mains à plat délicatement sur mes cuisses, les doigts légèrement écartés, je rejette doucement mes épaules en arrière, et je libère mes mâchoires, ma tête se pose dans son juste équilibre sur mes épaules et je ferme les yeux pour mieux ressentir les sensations et les perceptions au cours de la pratique…

Derrière l’écran de mes paupières closes, je prends conscience de mon corps relâché, sans tension, je laisse une respiration douce et calme s’installer dans mon ventre, une agréable dilatation de ma paroie abdominale à l’inspiration, un sentiment de calme et de paix s’installe en moi, et sur chacune de mes expirations douces, libération des tensions…(je répète trois fois minimum)

 Et dans cette agréable présence à moi-même, dans ce corps bien détendu, ici et maintenant, je vais prendre un temps de sophromnésie senso-perceptive,

 Je laisse émerger (ou je choisi) un souvenir agréable parmi tous mes souvenirs de vacances, où je me sens particulièrement bien au niveau émotionnel, particulièrement bien au niveau physique, particulièrement bien au niveau mental.

Lorsque ce souvenir est là, bien présent dans ma conscience, je vais venir centrer mon attention sur lui, je me rappelle les moindres détails de ce souvenir comme si j’y étais, l’endroit, les circonstances, les odeurs et les sons, et surtout le sentiment positif que me procure ce souvenir.

 Je me laisse le temps de m’installer dans ce souvenir agréable, je sens déjà les parfums, les odeurs, je vois les objets qui m’entourent, je vis ce moment comme si j’y étais, les sons, les bruits, je sens, « peut-être » une légère brise m’effleurer le visage, la température douce ou fraiche de l’instant, une agréable contemplation senso-perceptive de ce souvenir à travers mes 5 sens …

  Je prends bien tout le temps nécessaire pour vivre ce moment agréable, et lorsque le sentiment positif se présente de nouveau en moi, par mes respirations douces et calmes au niveau abdominale je le laisse s’intégrer, je sens ce sentiment positif s’installer, et je laisse la détente se diffuser doucement dans tout mon corps en prenant conscience des régions qui se relâchent confortablement et qui me conduisent progressivement à la prise de conscience de mon corps dans sa globalité (corporalité)

 Je laisse bien cette respiration douce et calme et ces sensations s’installer dans ma peau, dans mes muscles et dans tous mes organes.

 Je les laisse se diffuser doucement et je sens qu’elles viennent nourrir et renforcer tout mon corps…

 Et avec ce sentiment de bien-être bien présent dans toute ma corporalité, je laisse ce souvenir en conservant le positif de ce voyage, et je viens prendre conscience de l’instant présent, ici et maintenant, je viens renforcer ce sentiment agréable par mes respirations : à l’inspiration je le laisse s’intégrer et à l’expiration je le sens se diffuser… »

 C’est comme si mes organes venaient me remercier de l’attention que je leur porte, ici et maintenant, grâce à ma respiration,

 Et je vais me préparer à prendre un temps de futurisation libre, je m’imagine dans une situation future, à plus ou moins long terme (au lendemain de la rentrée des classes si je le souhaite), je prends conscience de l’endroit où je serai bien, les personnes, les choses, les sensations, les perceptions, je prends conscience de mon état physique, mental et émotionnel et petit à petit je perçois un sentiment de bien-être que je viens renforcer par mes respirations douces et calmes: A chaque respiration douce je laisse ce sentiment d’équilibre, de bien-être se diffuser dans tout mon corps, avec la conscience que ce sentiment vient bien nourrir tous mes organes,

Je laisse cette visualisation s’installer un peu plus profondément dans ma mémoire sur chacune de mes respirations douces et calmes…

 Voilà, j’arrête ma respiration contrôlée au moment que je choisi pour moi, je reviens doucement dans la conscience de mon corps au fond de mon siège, dans tous mes points d’appuis, ici et maintenant, je prends conscience que je n’ai plus besoin de faire d’effort pour ma respiration abdominale douce et calme, et je prends un temps de pause pour accueillir ce qui est là pour moi, ici et maintenant…

 Je laisse toutes mes sensations, mes perceptions, et le sentiment qui en découle m’accompagner dans la suite de ma journée, et je vais me préparer à sortir de cette pratique en remontant tout d’abord mon niveau de vigilance, je fais une grande inspiration et je remets doucement mon corps en mouvements … »


Je prends un temps pour accueillir et écrire ce que je viens de vivre : la description de mes sensations, de mes perceptions et de mes ressentis!

J’espère que cette pratique vous apportera beaucoup de bien-être pour vous laisser envisager votre futur avec plus de confiance et de sérénité.

A vous de jouer, je vous souhaite de bonnes « Grandes Vacances » et n’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations sur la sophrologie .

Signature Gilles Taraquois 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s