Plaisir, dopamine et motivations… et si la sophrologie pouvait nous aider !

Le circuit de la récompense a pour rôle de favoriser les comportements utiles à la survie de l’organisme.

Il incite la personne à reproduire les expériences qui lui ont procuré du plaisir.

Unknown

Cette connexion est assurée par un neurotransmetteur appelé la dopamine, qui assure la bonne transformation des éléments chimiques entre les neurones et provoque une sensation de satisfaction.

La dégénérescence des neurones dans le cerveau notamment par les effets du stress oxydatif, entraîne la diminution de la dopamine dans l’encéphale et provoque un dysfonctionnement du système nerveux. (La maladie de Parkinson par exemple serait imputable à la carence dopaminergique.)

Ce déficit de dopamine entraîne également de la fatigue chronique, des malaises, du désintéressement à la vie, de la mauvaise humeur et de la démotivation.

En revanche, si elle est présente à taux normal dans le cerveau, l’individu éprouve du plaisir lorsqu’il atteint ses objectifs :

La dopamine serait donc responsable de nos émotions, des sentiments qui en découlent et de nos envies (sexe, alimentation, etc.).

Considéré par beaucoup comme l’hormone du plaisir par excellence, elle joue un rôle fondamental dans nos fonctions psychiques et dans notre comportement au quotidien.

En résumé :

  1. Un faible niveau de dopamine pousserait l’individu à faire des choix de facilité, à rechercher une récompense de moindre valeur, voire une satisfaction limitée. Nous serions donc moins susceptibles de travailler pour obtenir quelque chose de grand, de valorisant, d’ambitieux …
  2. A contrario, un niveau de dopamine « normal » pousserait le même individu à :
  • Faire et à entreprendre avec motivation,
  • Se dépasser pour une recherche de récompense de plus grande valeur, de bénéfice plutôt que pour le seul plaisir en soi.

Ce qui remet aujourd’hui en cause l’idée même de ce neurotransmetteur…

La motivation à faire n’est pas identique d’un individu à l’autre. Certains sont plus motivés que d’autres et plus persévérants pour atteindre le but qu’ils se sont fixés.

Mais alors qu’est-ce qui crée cette motivation intérieure à entrer en action, à faire, à créer sa vie ?

  1. Les phénomènes de récompense immédiat, les besoins primaires…
  2. Les stimulations extérieures (achats compulsifs et consommation en tous genres, drogues, alcools, alimentation…),
  3. Les stimulations intérieures alimentées par l’apprentissage et la répétition,

La dépression est un état qui nous enveloppe dans une sensation d’apathie profonde, où la motivation et l’effort sont impossibles à solliciter. Les capacités à s’enthousiasmer pour un projet ou à se projeter dans un futur agréable sont vaines, plus rien n’est clair, tout devient opaque, confus et tortueux : L’individu en souffrance plonge dans une spirale négative, un cercle vicieux et douloureux.

Les stimulations extérieures ne sont donc qu’un leurre, un pansement sans efficacité réelle.

Et la sophrologie dans tout cela ?

La sophrologie prend tout son sens comme méthode d’apprentissage à retrouver ce cercle vertueux de bien-être, elle vous permet de vous reconnecter à votre corps, à l’écoute de vos sensations, de vos émotions et de vos ressentis.

L’individu peut reconquérir l’estime de soi et contempler les moments en pleine présence avec tous ses sens en éveil, il est libre de rechercher le plaisir à travers l’apprentissage à faire et à créer, à construire et co-construire.

La sophrologie permet de se déconnecter de ce monde « réel »(et pourtant tellement virtuel voire parfois toxique), qui nous pousse à collectionner encore et toujours plus de biens matériels et nous entrave à toujours plus de services à la personne. Ces services vendus chèrement sont valorisés par du temps « gagné », ils nous apportent certes une « jouissance immédiate » mais tellement éphémère !» (Il serait d’ailleurs légitime de se poser la question de « Qu’allons-nous faire de tout ce capital temps ? ».)

D’ailleurs, ces plaisirs jugés comme non fondamentaux, que l’on peut appeler besoins secondaires, ne nous aliènent-ils pas et ne nous font-ils pas progressivement perdre toute ou partie de notre autonomie : nous devenons, bien malgré nous, addicts à ces « shoots» à effet plaisir immédiat, mais sans lendemain.

Cette stimulation extérieure informe le cerveau de la présence possible d’une récompense, il secrète de la dopamine et nous rend ponctuellement « heureux » !

La perversité de la récompense extérieure vient de cet effet « dépendance »…

Par la sophrologie vous activez volontairement votre cerveau limbique, siège de vos émotions (par la visualisation d’une projection future positive ou en vous reconnectant à une émotion en lien avec un souvenir agréable par exemple), vous intégrez les pratiques psychocorporelles à votre rythme et dans le respect de votre confort individuel, pour gagner progressivement en autonomie.

Success in business-group of excited people
Plaisir et motivation

Totalement libre de vos expériences pour accueillir toutes les sensations agréables, vous devenez capable en conscience :

  • D’activer votre propre circuit de récompense, source de plaisir et de contentement intérieur,
  • De mobiliser à volonté cet état de bien-être « gratuit » pour en ressentir profondément les bienfaits au niveau physique, psychique et émotionnel.

 

Plus vous activerez ce mécanisme par l’apprentissage et la répétition, plus vous aurez de motivation à créer et d’énergie à accomplir de nouvelles tâches ou à vous lancer dans de nouveaux projets.

Tous les exercices de sophrologie ont vocation à renforcer progressivement votre état de mieux-être et votre confiance en vous dans le présent, « ici et maintenant », pour nourrir l’estime de vous-mêmes.

Si les causes du plaisir sont diverses et variées, les ressentis sont aussi forcément individuels et donc subjectifs.

Expérimentez la sophrologie sans jugement, sans a priori pour ne plus vous priver de cette molécule du plaisir et de cette source infinie de bien-être intérieur qu’est la dopamine.

Je vous accompagne sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h00 à 19H00 et le samedi de 9h00 à 12h00,  en cabinet, à votre domicile, en école, en club de sport et en entreprise, en séance individuelle ou collective.

N’hésitez pas à me contacter par téléphone ou par mail pour un premier échange verbal.

Signature Gilles Taraquois 2http://www.sophroespacedevie.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s