Donnons du sens à la vie …

Donnons du sens à la vie …

Nous nous réveillons fréquemment avec la peur au ventre, nous nous questionnons parfois (peut-être pas assez !!!) sur la vie que nous n’avons pas et nous rêvons à celle que nous aimerions avoir.

Une foule de questions qui ruminent jour et nuit (et nous empêchent parfois de dormir) sur les choix que nous avons fait au cours de notre existence et qui n’ont peut-être pas été ni les bons, ni même « nos propres choix ».

Tous ces chemins que nous avons empruntés par conditionnement, croyance ou par peur, par manque de courage ou de respect envers nous-mêmes.

Ne laisser plus votre esprit s’éparpiller.

Apprenez à vous centrer et à vous concentrer à travers vos paroles, vos actes, vos gestes (rituels), vos visualisations… en observant en conscience et silencieusement le monde qui vous entoure … et votre propre monde intérieur.
Le socle de la réussite pour être mieux dans sa peau est déjà d’accepter l’impermanence des choses et leur côté éphémère, mais pour cela il est d’abord nécessaire de calmer et de pacifier son esprit.

Il n’est pas question d’être passif, soumis ou frustré pour se placer dans la position de victime : cela conduirait à la colère.

Accepter c’est avant tout être volontaire pour reconnaitre ce qui est, sans jugement ni a priori, accueillir notre quotidien avec ces joies et ces malheurs.

« Houlala, le philosophe ! Tu es bien gentil, tu nous parles comme un livre ! Mais moi j’ai des problèmes insolubles et ce ne sont pas tes belles paroles qui vont m’aider … »

Alors comment peut-on y parvenir simplement ?
• Accepter de vous poser des questions,
• Accepter de vous remettre en cause,
• Accepter l’incertitude et l’impermanence comme sources de possibles insoupçonnés,
• Accepter d’être responsable de la manière que vous avez de ressentir et de concevoir votre vie,

La sophrologie peut vous aider « accompagner » comme ouverture contemplative de la conscience afin de chercher seulement à accueillir ce qui vient et à accepter la vie telle qu’elle est, pour être (peut-être) simplement un peu plus heureux …

Rien n’est plus important que de se battre pour une cause juste qui fait sens à nos yeux et respecte nos valeurs fondamentales, sans chercher pour autant à changer les autres en les façonnant à notre image et répondre ainsi à nos désirs profonds et à notre égo.

Ne pas se laisser aveugler par cette force narcissique que nous avons à vouloir faire changer les autres plutôt que nous-mêmes.

Posez-vous déjà les « bonnes » questions :
• Qu’est ce qui donne un sens à ma vie ?
• Suis-je sur le bon chemin ?
• Suis-je en train de vivre ce que je souhaite dans mon for intérieur ?

« Accepter le passé sans colère ni remords, lâcher-prise sur le présent en conscience, et se projeter sans attente avec confiance vers l’avenir cela s’apprend … »

Que feriez-vous si vous n’aviez pas toutes ces peurs et ces croyances limitantes en vous ?

La peur paralyse le plus brave des individus …

« Mon angoisse, c’est la peur ; la peur de souffrir, la peur d’être trompé, la peur de la destinée, la peur de la peine, la peur de la mort. Et la cause de ma peur ? C’est la défiance. » Henri-Frédéric Amiel ; Fragments d’un journal intime

Nous sommes doués pour nous inventer toutes les excuses du monde, pour nous conforter dans notre mal-être, pour nous plaindre sans trouver de solutions et changer ce qui nous gêne : nous restons dans la « caverne de Platon », ce que l’on appelle communément notre « zone de confort ».

Si nous sommes capables d’imaginer le « pire », nous pouvons aussi visualiser le « meilleur » pour nous, notre cerveau ne fait pas la différence entre le rêve (éveillé ou non) et la réalité.

Changez de paradigme, pensez à ce que vous feriez si vous n’aviez pas toute cette peur :

• Qu’oseriez-vous faire ?

Le sophrologue va vous entrainer à visualiser les situations que vous aimeriez vivre et les imaginez sans peur.

Appréciez vos ressources et vos dons !

Nous sommes rarement capables d’apprécier nos dons, par pudeur, par fausse modestie ou par conditionnements.

• Quelles sont les meilleures choses que vous ayez faites depuis votre naissance ?
• Dans votre environnement personnel …
• Dans votre environnement professionnel …
• Qu’est-ce qui vous passionne depuis toujours ?
• Quel est votre idéal de vie ?
• Vous êtes-vous consacré à cet idéal ?
• Combien de temps passez-vous à faire ou à vivre ce qui vous plaît réellement ?
Et surtout le plus important :
• Etes-vous prêt à changer certaines choses pour parvenir à votre objectif ?

Comment vous projetez-vous dans 3 ans, dans 5 ans, dans 10 ans ?

Asseyez-vous, posez-vous et pensez-y les yeux fermés quelques minutes par jour comme un rituel bienveillant :
• Comment sera votre vie dans cet espace-temps planifié ?
• Serez-vous dans la même situation qu’aujourd’hui ?
• Peut-être que l’idée de ce futur vous rend triste et vous fait peur ?
• Peut-être que vous ne préférez finalement rien changer ?
• Peut-être que l’idée de ce futur correspond à quelque chose que vous ne voulez pas vivre ?

Qu’est-ce qui est le plus important dans votre vie ?

Pensez durant ces pauses à ce qui est le plus important dans votre vie :

• Qu’est-ce ce qui vous rend vraiment heureux ?
Peut-être que vous êtes arrivé à un moment où il faut changer quelque chose (ou même tout changer…)
• Quel rêve de gosse aviez-vous dans votre enfance ?
• L’avez-vous réalisé ?
• Que s’est-il passé pour que vous ne soyez pas en train de le vivre aujourd’hui pleinement ?

La sophrologie va vous permettre de vous reconnecter à votre enfant intérieur, en confiance, pour lui parler sereinement.

• Peut-être vous accrochez-vous encore à des choses que vous devriez laisser partir ?
• Vous apportent-elles que du bon ?
• Peut-être est-il temps de changer, d’évoluer, de grandir ?
• Peut-être est-il important de lâcher prise ?

Ce travail peut paraitre douloureux sur le coup, mais ne rien changer vous fera souffrir sur le long terme : « Laisser aller les choses (ou les personnes) pour qu’un air nouveau souffle dans notre vie. »

Combien de temps consacrez-vous à cet idéal qui vibre en vous ?

Osez ! Sortez de votre conformisme !

Arrêtez de vous plaindre de tout et de rien : de votre travail, de votre chef, de vos horaires, de vos collègues, de vos enfants, de votre conjoint …

• Avez-vous essayé seulement de faire quelque chose pour changer cela ?

Vivez-vous votre vie pour être heureux ou pour rendre les autres heureux ?

En observant attentivement notre vie passée, nous constatons parfois que nous vivons et que nous choisissons en priorité ce qui rend les autres heureux, au détriment de ce qui pourrait nous rendre « nous » heureux.
Je ne parle pas d’un narcissisme exacerbé au point de nourrir seulement notre ego, en réalité les personnes qui nous aiment souhaitent le plus souvent notre bonheur, mais elles doivent faire une distinction entre ce qu’elles pensent et projettent sur ce qui nous rend heureux, et ce qui nous rend véritablement heureux.

Seriez-vous différent dans la vie si vous saviez que personne ne vous juge ?

Tout comme la peur nous paralyse, nous sommes souvent obsédés par ce que les autres pensent de nous.

• Que vont-ils penser de moi si j’agis de la sorte ?
• Tu aurais dû faire ceci ! Tu n’aurais pas dû faire cela !
• Je t’avais bien prévenu, j’ai fait la même erreur dans le passé …

Dites-vous que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs » et que nous sommes tous unique, alors ce que les autres ont vécus …

« Ceux qui donnent des conseils qui ne les engagent pas ne partagent pas les mauvais résultats avec ceux qui les ont suivis »

Et si on vous apprenait que vous n’aviez plus beaucoup de temps à vivre, comment l’occuperiez-vous ?

De nos jours nous gaspillons un temps fou devant notre Pc, notre smartphone, la télévision, nous sommes de plus en plus passifs sur les réseaux sociaux à tenter de « rencontrer » des amis virtuels alors que la vraie vie est là, tout près de nous, à nous tendre la main.

• Que feriez-vous s’il ne vous restait par exemple qu’un mois à vivre ?

Vous profiteriez sans nul doute des êtres qui vous sont proches et que vous aimez, des lieux où vous vous sentez particulièrement bien, chaque détail « insignifiant » aujourd’hui prendrait un tout autre sens,

• Alors pourquoi attendre ?
• Pourquoi ne pas commencer dès aujourd’hui à vous mettre en action ?

En tant que sophrologue j’accompagne toutes celles et ceux qui souhaitent changer mais qui n’ont pas encore trouvé leur clef d’entrée pour être mieux.
Je suis à vos côtés tout au long du parcours pour vous aider à réaliser les objectifs qui sont les vôtres. Je vais notamment vous permettre de développer certaines capacités : gagner en confiance, gérer le stress en toutes situations, poser un projet, prendre du recul pour sortir du jugement sur soi et du regard des autres, se reconnecter à ce qui fait sens dans votre vie, etc…

Signature Gilles Taraquois 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s