Visualisation positive en sophrologie, késako ? Préparation pour visualiser efficacement

Dans le cadre d’une préparation mentale, les athlètes de haut niveau utilisent la visualisation positive lors des entrainements et avant une compétition pour favoriser un état de bien-être, améliorer leur capacité d’attention et de concentration et a fortiori leurs performances le jour J. 

Comme eux, vous pouvez profiter du bénéfice de cet outil dans votre quotidien pour gérer votre anxiété et votre stress.

La visualisation positive est une ressource à la portée de tout un chacun.

Elle est également un outil puissant de développement personnel, car elle permet de mieux se préparer aux situations porteuses d’angoisse et de stress que vous vivez dans votre environnement personnel et(ou) professionnel. 

Avec un peu de pratique, vous pourrez maintenir un haut niveau de motivation, de performance ou de productivité, quel que soit votre objectif et dépasser vos appréhensions et vos peurs le jour J.

En visualisant de façon positive un événement passé ou futur, vous allez apprendre à l’aborder avec plus de confiance en vous et plus de sérénité. Mais il vous faudra respecter un apprentissage régulier, (comme un entrainement sportif) si vous voulez espérer casser les mécanismes ancrés et en réinstaller d’autres.

« Bien visualiser s’apprend et se répète comme une routine bienveillante à installer dans son quotidien (comme la douche que vous prenez chaque jour pour vous nettoyer de vos impuretés), Les temps de visualisation vont progressivement devenir vitaux ! »

La visualisation positive, un travail sur les émotions et les sensations à travers le V.A.K (O.G)

Elle consiste à se représenter mentalement une situation positive (passée – présente ou future), et à accueillir sans jugement toutes les sensations qui émergent, ressentir toutes les émotions et les perceptions qui y sont associées. 

Cet exercice de visualisation ne se limite pas au seul aspect visuel, nous nous reconnectons à nos 5 sens majeurs (voire 7 : avec l’équilibre et la proprioception …), et nous mettons le focus sur ceux qui se prêtent le plus à cette contemplation. C’est que ce que l’on nomme le VAKOG en programmation Neuro linguistique :

  1. pour Visuel, 
  2. A pour auditif, 
  3. K pour kinesthésie, 
  4. O pour olfactif, 
  5. G pour gustatif.

Je vous propose maintenant un exercice de visualisation simple, au temps présent, sur un OBJET NEUTRE qui procure un sentiment de paix, dans l’ICI et Maintenant.

PS : Cette visualisation positive démarre en sophrologie après un temps de sophronisation (qui mène à l’état sophro-liminal ou état modifié de conscience), afin de mettre la personne dans un état de relaxation propice au changement.

« La maîtrise de cet exercice demande peu de temps par jour mais nécessite répétition et régularité…« 

Lorsque vous aurez bien intégré la visualisation de cet OBJET NEUTRE vous pourrez ensuite visualiser des situations plus complexes en revivant des situations passées ou futures (la réussite d’un projet, un entretien d’embauche, une prise de parole en public, etc…)

PS : Je vous encourage à démarrer ACCOMPAGNER par un sophrologue dans un premier temps, afin d’être guidé au mieux et gagner en confiance, vous deviendrez rapidement AUTONOME.

Phase n° 1 : Faites le calme autour de vous et en vous,

  1. Privilégiez un endroit de préférence calme pour débuter sans vous isoler totalement (« le monde dans lequel nous vivons est de plus en plus bruyant, il faut faire avec … »), après un peu de pratique vous pourrez entrainer où bon vous semble,
  2. Éteignez toutes les sources de distraction extérieures :  smart-phone, radio, télévision, musique …
  3. Prenez le temps de vous installer le plus confortablement possible sur une chaise ou sur un fauteuil. Relâchez les tensions les plus palpables et prenez conscience de votre respiration.
    Ps : En cabinet je vous donne les clefs de la respiration Diaphragmatique pausée et de la cohérence cardiaque

Phase n° 2 : Visualisez un objet neutre et simple (minéral, végétal, alimentaire)

Je vous propose de pratiquer cet exercice par exemple à travers la visualisation sens-perceptive d’un carré de chocolat (si vous aimez bien sûr le chocolat, sinon prenez un fruit ou une fleur, un arbre …). 

Dans un premier temps, vous allez vous concentrer sur l’aspect visuel de cet objet.

Si je reprends mon exemple, vous voyez un carré. Puis, visualisez sa couleur, coloriez ce carré en marron plus ou moins foncé ou clair selon qu’il est noir ou au lait. Imaginez son pourcentage de cacao, puis visualisez le en deux puis en trois dimensions. Prenez bien le temps de bien voir sa forme précise, sa texture, s’il est mat ou brillant, s’il est lisse ou rainuré. Y-a-t-il une inscription, un dessin ou une marque sur ce carré de chocolat ?

Imaginez ensuite que vous prenez ce carré dans votre main. Ressentez par votre toucher sa texture, est-elle dure, compacte, chaude ou froide ? Puis retirez le papier d’aluminium qui entoure ce carré de chocolat, entendez le petit bruit du froissement du papier. Une fois le papier retiré, percevez les parfums et sentez l’odeur qui s’en dégage. Est-elle forte ou raffinée ?

Phase n° 3 : Accueillez et ressentez tous les phénomènes et toutes les manifestations physiques

Enfin, mettez ce carré de chocolat sur votre langue. Ressentez son goût, sa texture, la manière dont il fond sur votre langue.

  • Est-il sucré ? 
  • Est-il doux ou amer ? 
  • Fond-il rapidement ou lentement ?

« Revenez à vos sensations, en cet instant présent, Ici et Maintenant, vous commencez peut-être déjà à saliver, à ressentir une perception agréable dans votre bouche, sur votre langue, votre palais, à l’intérieur de vos joues, sur vos lèvres, peut-être des sensations agréables dans votre cerveau … vous ressentez peut-être déjà un sentiment de bien-être, peut-être êtes-vous un peu plus détendu… »

Si c’est le cas, c’est que vous ressentez les manifestations physiologiques de cette visualisation.

« Laissez-vous tout le temps de vivre cette expérience, à votre rythme, sans jugement, vivez cette contemplation visuelle comme si vous y étiez, comme si vous étiez réellement en train de manger ce carré de chocolat. »

Votre cerveau ne sait pas faire la différence entre le réel et l’imaginaire de cette visualisation.

Si vous ne ressentez pas toutes ces manifestations physiques, peut-être avez-vous été un peu rapide ou peut-être que le moment que vous aviez choisi ne s’y prêtait pas ?

Recommencez l’exercice jusqu’à ressentir toutes vos sens (VAKOG)ou tout du moins ceux qui se prêtent à l’Objet Neutre contemplé.

Une fois que vous serez parvenu à créer ces manifestations en visualisant un objet simple, entraînez-vous avec un autre objet, puis encore un autre, petit à petit vous allez développer vos capacités à ressentir et vous pourrez utiliser cet outil sur vos objectifs et vos propres projets de vie, notamment pour ancrer l’estime de soi dans votre quotidien en visualisant passé- présent et futur avec confiance.

Bonne expérimentation,

Je vous reçois sur rendez-vous en cabinets (Champagne au Mont d’or et Villeurbanne), je me déplace à votre domicile, en entreprise, écoles et clubs sportifs pour des séances individuelles ou collectives et des ateliers thématiques.

http://www.sophroespacedevie.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s