Comprendre et prévenir les troubles du sommeil !

Photo by The Creative Exchange on Unsplash

Si vous avez des troubles du sommeil, en clair que vous vous endormez mal ou que vous vous réveillez fréquemment au cours de la nuit, c’est que vous êtes probablement stressé: Le manque de sommeil est un symptôme du stress. 

Il s’agit déjà de rétablir une bonne hygiène de vie, en limitant notamment :

  • Les excès : Tabac, café ou thé, alcool, alimentaires (« manger léger » avant d’aller se coucher),
  • L’intensité lumineuse des écrans LED (tablette, ordinateur, smartphone),
  • Le sport intensif après 17H00,

nb: Un bilan santé peut-être souhaitable pour voir les éventuels effets secondaires de traitements médicamenteux en cours,

Privilégiez au coucher la lecture d’un magazine ou d’un livre (papier), dans une chambre aérée et peu chauffée (18/20° maxi), à une activité plus captivante pour le cerveau (TV).

Le manque de sommeil, et la fatigue chronique qui en résulte, contribuent au cycle du stress : c’est un cercle vicieux.

Le surmenage et les vicissitudes du quotidien sont générateurs de stress (syndrome général d’adaptation):

Les recherches récentes nous confirment combien le sommeil est important pour le bon fonctionnement de notre organisme: Il est indispensable à notre bien-être (lien et équilibre corps-esprit).

Beaucoup de clients me parlent de leurs problèmes de sommeil ponctuels ou chroniques, qui sont fréquemment liés à un évènement stressant, d’origine personnelle ou professionnelle.

Pour éviter de tomber dans l’engrenage des somnifères, il existe en sophrologie des techniques simples à assimiler, brèves et faciles à pratiquer à tous moments de la journée, qui peuvent prévenir l’insomnie ou venir en support d’un traitement médical. 

La première, la Respiration diaphragmatique pausée (RDP) est fondamentale, elle agit sur notre système nerveux autonome au niveau du parasympathique.

Pourquoi est-elle si vitale ?

Lorsque nous n’arrivons pas à trouver le sommeil, notre système nerveux autonome est maintenu en phase d’hyper-vigilance, l’orthosympathique reste en action :

« Cette phase d’hyper-vigilance bénéfique au cours de la journée pour maintenir notre équilibre devient néfaste la nuit venue ».

Notre cerveau continue sur sa lancée comme un petit moulinet qui ne s’arrête plus de tourner, nous n’arrivons plus à lâcher nos pensées involontaires, intrusives, voire obsessionnelles qui occupent tout notre esprit en tournant en boucle, sans que l’on parvienne à les gérer ou à les supprimer. Nous restons figé en mode survie, notre cerveau reptilien est en mode alerte

Ses pensées issues de notre journée, sont souvent liées à des peurs ou à des évènements stressants vécus :

  •  Au travail (objectifs qui nous semblent inatteignables, présentation ou prise de parole en public qui génèrent de l’anxiété, perte d’emploi…),
  • Dans la vie privée (situation familiale tendue, deuil, examens des enfants…),
  • En lien avec notre passé (« ce que l’on aurait dû faire à la place de ce que l’on a fait », ou « ce que l’on a réellement fait alors que l’on n’aurait pas dû » : des sentiments de culpabilité ou de honte qui viennent nous « ronger » la nuit venue),
  • Ou bien en lien avec notre avenir : une projection future peut générer un stress intense, par exemple une échéance type : 

« Nos pensées ne sont pas la réalité, elles ne sont que la perception de notre réalité vécue, mais l’inconscient ne fait pas de différence! »

Tourner en rond, ressasser, se torturer les méninges, ruminer – c’est non seulement inutile, mais totalement contreproductif.

Dans le cadre professionnel, j’ai déjà mis en place des ateliers à destination des salariés, des cadres surmenés, des grands routiers, des travailleurs de nuit … :

« Une séance de quelques minutes, répétée régulièrement, vous permettra de récupérer des « dettes de sommeil » et de retrouver l’énergie nécessaire pour continuer vos journée de travail avec attention et concentration. »

Je reçois sur rendez-vous en cabinet, je me déplace à domicile, en entreprise et club de sports.

Pour ceux qui sont  trop éloignés je guide également par visio.

Après un échange verbal permettant de poser le cadre de l’accompagnement je vous proposerai un protocole individuel adapté à vos besoins.

Faites vous CONFIANCE !

Gilles TARAQUOIS – Sophrologue – 07.85.48.18.74

gillestaraquois@sophroespacedevie.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s